Eglise Protestante Unie de France à Perpignan et dans les P.O

Accueil » Défap » Forum du DEFAP – du 27 au 29 avril – Rouen 2012

Forum du DEFAP – du 27 au 29 avril – Rouen 2012

commencez ici

assemblée450 participants, dont une centaine de jeunes, venus de différentes régions (la délégation de CLR était au nombre d’une cinquantaine de participants). Ce forum qui a lieu tous les quatre ans a permis de réfléchir et d’échanger sur une question qui nous concerne  tous :

Qu’est-ce qu’une Eglise missionnaire au XXI siècle ?
Avec comme slogan : Le monde est chez toi ! 

Nous nous sommes donc laisser guider par le professeur suisse de théologie, Félix Moser, et différents intervenants lors d’une soirée biblique, de tables rondes et de multiples carrefours ayant pour thème des questions sur l’engagement citoyen, l’écologie, l’économie, l’immigration, la catéchèse, les couples interculturels, l’œcuménisme et l’inter-religieux.

Le monde est chez toi ! Il suffit de se regarder l’un et l’autre ou même seulement d’écouter les différents et multiples accents qui chantent dans notre temple  lors du culte dominical pour s’en convaincre.

La mission aujourd’hui dans nos églises n’est plus celle du 19ème  siècle quand on envoyait un missionnaire en Afrique ou en Asie. La mission n’est plus à l’autre bout du monde mais ici, du bout de ce banc dans notre temple au bout du monde, à l’extérieur.

Dans un monde  et une société de plus en plus sécularisés et plongés dans un environnement  totalement mondialisé, notre mission qui est une mission d’évangélisation, mission d’annoncer la Parole de Dieu, la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, commence à côté de chez nous, dans nos familles ou relations proches, sur nos lieux de travail ou de loisirs.

Un autre aspect de ce que peut être une Eglise missionnaire aujourd’hui est la prise en compte du brassage interculturelle dans tous les aspects de vie de notre Eglise. Pour cela, nous devons avoir conscience que notre façon de « vivre la foi » n’est pas normative et qu’il en existe d’autres.

Nous y accueillons des Africains, des Malgaches,  des Coréens,  des Chinois….des Alsaciens et d’autres Européens. Prenons-nous en compte leur spiritualité ou leurs spécificités culturelles ? Pouvons-nous encore nous comporter comme les détenteurs d’une supposée suprématie spirituelle ? Alors qu’en vérité, nous sommes nous-mêmes, par l’affirmation de notre foi chrétienne  liés à Christ, devenus aussi des étrangers dans ce pays où nous vivons.Bodo1

Il ne suffit plus d’accueillir avec plus ou moins de spontanéité, l’Etranger. De l’accepter à partager notre spiritualité, notre théologie ou nos rites. Nous devons dépasser ce vivre « côte à côte » qu’est le multiculturalisme pour vivre une véritable relation d’interdépendance, dans un acte de réciprocité réelle, où chacun enrichit l’autre par ce qu’il est et par d’où il vient. Arriver à vivre ensemble une spiritualité qui n’est pas figée par et dans des dogmes immuables mais qui se construit dans un véritable échange interculturel.

Pour conclure, permettez-moi de reprendre deux passages du texte de l’envoi « Toi, lettre vivante de Christ », lors du culte final de ce forum :

Nous sommes une lettre du Christ écrite avec l’Esprit du Dieu vivant.

Sans l’aide des autres, tu n’aurais pas connu le Christ. Ceux qui t’ont parlé de lui ont été pour toi des boussoles et des flambeaux. Ces croyants influencent ta manière de penser et de vivre. L’Eglise est l’indispensable communauté d’apprentissage qui te permet de façonner ton identité chrétienne. Nous avons besoin de nos frères et sœurs. Avec eux, nous pouvons saisir les traces que Dieu nous a laissées dans l’Ecriture et découvrir les signes que Dieu nous donne pour actualiser sa mémoire (en particulier dans le baptême et la sainte cène).

Nous sommes une lettre du Christ écrite avec l’Esprit du Dieu vivant.

Etre croyant en Christ signifie faire partie d’une communauté de frères et de sœurs avec lesquels tu t’exerces au devenir chrétien. En définitive nous n’essayons rien d’autre que de répondre véritablement à notre vocation d’humains et de créatures de Dieu.

Nous ne sommes pas de ce monde,  nous sommes dans ce monde et ce monde est chez toi !

%d blogueurs aiment cette page :